35 romans à lire en 2020

J'ai fouillé dans le fin fond des librairies pour te dégoter 35 romans et essais à lire absolument en ce début d'année. Il y a du polar, de la comédie, de la romcom aussi, mais surtout des romans contemporains, en français et en anglais, des essais sur l'insta-life, quelques romans déjà vus partout et d'autres sortis en 2019 mais passés sous le radar de bookstagram. Quoi que tu aimes, tu trouveras forcément ton bonheur dans cette liste, c'est promis.



1. Simili love, Antoine Jaquier

2040. Dans un monde socialement fracturé, Foogle décrète la Grande lumière, rendant publiques les données personnelles de chacun. Dépourvus d’intimité, les gens s’isolent et vivent avec des androïdes facilitateurs de vie. De plus en plus nombreux, les pauvres sont chassés des centres, et perdent tous leurs droits. Après des années de dépression et de solitude, un écrivain quinquagénaire tombe fou amoureux de son androïde et rompt avec son statut protégé…



2. Le syndrome de Palo Alto, Loic Hecht

San Francisco, creuset de la révolution numérique qui a déferlé sur nos existences. Dans cette ville où triomphent les geeks avides de gloire et d’argent, Marc, viré de sa propre start-up par ses associés, rumine son échec. Ses rares moments de répit, il les trouve dans des discussions tarifées par webcam interposée avec Luz, une étudiante colombienne, qui l’entraîne dans un règlement de comptes avec une star des réseaux sociaux. Grisé, Marc cherche bientôt à se venger, en s’inspirant des attaques que mène un mystérieux groupuscule contre les géants du Web. Ce roman-monde décrit l’envers de la Silicon Valley, dont Palo Alto est l’épicentre, et les ravages sur son tissu social. Par extension, il raconte notre rapport ambigu à la technologie, entre plaisir coupable et souffrances, désir de briller et condition d’otage.


3. (Petit) Guide de survie sur Instagram, Charlotte Hervot

Vous êtes lassés de voir vos amis « vivre leur meilleure vie » et vous vous contentez de liker pour éviter le drame ? Vous savez que les photos des « fitgirls » et de leurs pendants masculins sont retouchées, mais cela ne vous empêche pas de vous comparer ? Vous envisagez une « détox », mais vous ne vous retenez plus de scroller ? Libérez-vous !


En dix ans, « Insta » – devenu incontournable – a bouleversé notre façon de voir, de manger, de voyager ou de draguer. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, la plateforme s’est transformée en une gigantesque usine à « stories », pour le meilleur et pour le pire. Bienvenue dans le nouveau monde du « prêt à instagramer » ! Malgré ces dérives, pourquoi un tel succès ? Est-il possible de cerner les enjeux économiques et sociaux masqués derrière cette pluie de cœurs ? De rester soi malgré la surenchère ? Et surtout, de profiter du réseau sans se miner ?


4. Les Possédés, Lauren Boudard & Dan Geiselhart

Vous consultez votre smartphone toutes les trois minutes dans l’attente fébrile d’une notification, d’un like, d’un match, tout en scrollant une quantité invraisemblable de contenus et en méditant sur le vide de l’existence ?


Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. À grand renfort de chauffeurs privés, de cuisiniers personnels et de livraisons à la demande, nous devenons esclaves du « maintenant, tout de suite ». En « facilitant » nos vies, des entreprises ont entièrement remodelé notre quotidien à leur image : hypertravail, optimisation de soi, culte de la réussite. Le tout emballé dans le mythe d’un soi-disant « monde meilleur », leitmotiv d’un nouveau genre de culte qui nous promet bonheur, paix, justice et vie éternelle… Vive la connectivité infinie ! À moins que ?


Bonne nouvelle : ceci n’est pas une énième « ode à la déconnexion », mais un joyeux coup de pied dans le derrière, guide de survie pour vos interminables soirées de swipe. Alors, prêts à rester au pays des merveilles et à descendre avec le lapin blanc au fond du terrier ?


5. Il fait bleu sous les tombes, Caroline Valentiny

Jusqu’il y a peu, Alexis était vivant. A présent, il ne sait plus. Il perçoit encore la vie alentour, le bruissement des feuilles, le pas des visiteurs, et celui, sautillant, de sa petite sœur qui vient le visiter en cachette. Il se sent plutôt bien, mais que fait-il là ? Il ne sait plus. Ses proches n’y comprennent rien non plus. Quel est le mystère d’Alexis ? Qu’a-t-il voulu cacher à en mourir ?


6. La petite apocalypse, Tadeusz Konwicki

"Nous voudrions te proposer quelque chose. Au nom de tous les camarades... Que, ce soir, tu te fasses brûler devant l'immeuble du comité central du Parti".

Dans une Varsovie dédalesque et dévoreuse, plus personne ne croit en rien, si ce n’est en l’absurde. Le narrateur, un écrivain qui n’écrit plus, décide donc de réfléchir sérieusement à cette proposition : se sacrifier pour une cause perdue d’avance. Il se donne 24 heures lors desquelles il rencontre les hommes qu’il aimait détester et les femmes qu’il a déçues. Mais une horde d'opportunistes - des apparatchiks devenus artistes aux dissidents faisant de l’œil à l’Occident - le retarde sur son chemin de croix.


7. Guide de l’échec sentimental, François Salaun et Cécile Roubio

«  Depuis toute petite, on vous a appris à rêver de ce destin fait de fleurs et d’étoiles dans les yeux, d’un amour durable entre les bras rassurants d’un homme solide et fidèle, de votre regard attendri sur l’enfant qui sommeille et des soirées sereines au coin du feu dans le salon où ronronne un chat paisible.

Pourtant, vous le sentez confusément, tout ceci n’est pas pour vous. Votre avenir ne saurait se dessiner dans ces tons pastels dont la douceur soulève votre cœur conçu pour le chaos et l’amertume. Votre vocation à vous, c’est la romance inaboutie, le vagabondage sans issue, les cris et les larmes, le muscadet tiède et le ratage inconditionnel.

Mais d’innombrables obstacles seront dressés sur votre route pour vous empêcher d’accomplir votre destinée et vous orienter sur la funeste voie des robes blanches et des layettes. Grand-mère avide de petits-enfants, mère désireuse d’être grand-mère, meilleure amie ambitionnant d’être demoiselle d’honneur, magazines féminins et autres comédies sentimentales se relaieront pour vous convaincre des vertus de la vie conjugale et de l’ineptie de vos choix. Face à ce gigantesque matraquage familial, amical et médiatique, il vous faudra être forte. Ce guide est conçu pour vous mener de la façon la plus sûre qui soit vers la solitude et la dépression. Vous nous remercierez plus tard.  »


8. Il est juste que les forts soient frappés, Thibault Bérard

Lorsque Sarah rencontre Théo, c’est un choc amoureux. Elle, l’écorchée vive, la punkette qui ne s’autorisait ni le romantisme ni la légèreté, se plaisant à prédire que la Faucheuse la rappellerait avant ses 40 ans, va se laisser convaincre de son droit au bonheur par ce fou de Capra et de Fellini. Dans le tintamarre joyeux de leur jeunesse, de leurs amis et de leurs passions naît Simon. Puis, Sarah tombe enceinte d’une petite fille. Mais très vite, comme si leur bonheur avait provoqué la colère de l’univers, à l’euphorie de cette grossesse se substituent la peur et l’incertitude tandis que les médecins détectent à Sarah un cancer qui progresse à une vitesse alarmante. Chaque minute compte pour la sauver.  Le couple se lance alors à corps perdu dans un long combat, refusant de sombrer dans le désespoir.

9. Les magnolias, Florent Oiseau

– Caramel – Pompon – Cachou… Il y a des gens, dans la vie, dont l’unique préoccupation semble d’imaginer des noms de poneys. Alain est de ceux-là. Sa carrière d’acteur au point mort – depuis qu’il en a joué un, dans un polar de l’été, sur TF1 –, le quarantenaire disperse ses jours. Chez Rosie en matinée – voluptés de camionnette – et le dimanche aux Magnolias – où sa grand-mère s’éteint doucement. On partage une part de quatre-quarts, sans oublier les canards, et puis mamie chuchote : « J’aimerais que tu m’aides à mourir. » Autant dire à vivre… La seconde d’après, elle a déjà oublié. Pas Alain. Tant pis pour les poneys : il vient de trouver là, peut-être, un rôle à sa portée…


10. Des gens comme eux, Samira Sedira


Lorsque les Langlois arrivent à Carmac, ce village perdu dans une vallée montagneuse où tout le monde se connaît et se ressemble, ils font l’effet d’une apparition. Des gens comme eux, aussi riches, aussi heureux, on n’en fréquente pas. Ils se font construire un chalet impressionnant, face à la maison modeste d’Anna et de Constant. Entre les deux couples se noue une relation ambiguë, faite de fascination, de gêne, bientôt de jalousie, peut-être de racisme. Car Bakary Langlois est noir. Rien, toutefois, qui laisse imaginer que Constant puisse en venir à assassiner toute une famille.


11. Le serveur, Matias Falbbaken


Le serveur en chef du restaurant The Hills règne en maître sur cet écrin de la vieille Europe. Tout y est à sa place, l’ordre y est immuable. Jusqu’au jour où un vent de changement s’engouffre dans le sillage d’une belle jeune femme. Un huis-clos délicieux dans la veine d’Un gentleman à Moscou, qui est aussi une allégorie mordante de notre époque.





12. Miroir de nos peines, Pierre Lemaître


Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté.




13. Le consentement, Vanessa Springora


Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire.


14. La dictatrice, Diane Ducret


Depuis des années, on entend grogner la révolte sur le Vieux Continent. Un sentiment de rejet généralisé, l’impression pour beaucoup d’avoir été débarqués du progrès. Quand soudain, un violent orage éclate. Une femme se lève parmi la foule.


Munich, novembre 2023, une manifestation populaire. Aurore Henri se saisit d’un pavé et le lance au visage d’un chef d’État. Derrière son regard bleu magnétique, une volonté d’acier, un espoir fou, guérir les hommes de leurs tendances destructrices, bâtir une société nouvelle où règnent la paix et l’harmonie.



15. L’homme qui pleure de rire, Frederic Beigbeder

Octave Parango a été concepteur-rédacteur dans les années 1990, model scout dans les années 2.000 . Le voici qui découvre dans les années 2010 un nouveau métier…








16. Les Sœurs de Blackwater, Alyson Hagy

Sorcière pour les uns, sainte pour les autres, elle seule sait encore lire, écrire, fabriquer de l’encre et du papier, et on vient de loin pour obtenir d’elle une lettre. Dans une Amérique balayée par d’étranges fièvres, des hordes de mercenaires et les Indésirables, elle a su garder sa ferme, fidèle à la mémoire de sa sœur. Mais l’arrivée de Mr Hendricks met fin à ce fragile équilibre. Son étrange magnétisme libère en elle tous les fantômes, l’entraînant dans un voyage bien au-delà de la rivière de Blackwater, sur les terres du tout-puissant Billy Kingery…