10 conseils culture de Frédéric Beigbeder

De Gracq à Sagan en passant par les Marseillais à Mikonos, Beigbeder étrille l'actualité sous le prisme de la culture dans ses chroniques iconiques. La frivolité est une affaire sérieuse est une compilation de ses plus belles chroniques, aussi bien qu'un récit de la France du XXIème siècle tiraillée entre la Fashion Week, le terrorisme & #MeToo. Voici 10 conseils culture à retenir des chroniques de Frédéric Beigbeder.




#1 Les romans de Jay McInerney

Ambiance Brooklyn, pleins feux sur les romans New Yorkais : après la vente des carnets de Truman Capote que celui-ci avait pourtant jetés à la poubelle, Beigbeder se lance dans une diatribe sur ces publications pas très très déontologiques. Pascal, Proust, Kafka : tous ont été les victimes d'un fan un peu traitre qui ont donné au monde les mots qu'ils souhaitaient laisser cachés. Moralité ? "Un écrivain doit savoir ranger ses affaires."


#2 Les bienveillantes, Jonathan Little

Le 11 septembre a-t-il changé la littérature ? Pas de suspense, la réponse est livrée dès les premières lignes de cette chronique : c'est oui. Et Beigbeder d'en appeler pour preuves The Good life, le roman de Jay McInerney reprenant ses personnages phares de Trente ans et des poussières à l'ère post-11-septembre. "Leur cynisme a pris un sacré coup de vieux, l'un d'eux est même mort au World Trade Center." Forcément, un spectacle tragique retransmis en direct par tous les écrans du monde entier, ça laisse des traces dans l'imaginaire collectif. Mais "depuis le 11 septembre, la littérature retrouve son utilité : humaniser l'inhumain", et rendre possible l'existence de textes aussi importants que Les Bienveillantes.


#3 L'art de la fiction, David lodge

Qu'y-a-t'il de plus important que le temps qu'il fait ? De Pauline Lefèvre, Miss Météo de Canal + croisée sur le tapis rouge de Cannes, au chapitre que Lodge réserve à la météo dans son manuel sur l'art d'imaginer, Frédéric Beigbeder analyse l'importance de la thématique dans la littérature contemporaine. "La météo est le nazisme d'aujourd'hui. Quand nous parlons du temps qu'il fait, c'est parce que Dieu veut nous tuer, nous, nos proches, nos enfants, notre espèce."


#4 Cinquante ans dans la peau de Michael Jackson, Yann Moix

"Le totalitarisme du Moonwalk", c'est une critique du roman que Yann Moix a consacré à Mickael Jackson avec une théorie assumée : le moonwalk est une métaphore. "Je dois reconnaître que je sous-estimais ce garçon, qui a pourtant tenu une rubrique dans Voici autrefois, ce qui est preuve de son bon goût."


#5 Imperial Bedrooms, Bret Easton Ellis

A travers le dernier roman de Bret Easton Ellis, suite de Moins que zéro, Beigbeder improvise une ballade littéraire sur Sunset Boulevard et y croise tour à tour un Fitzgerald en panne d'inspiration, une Sofia Coppola en train de tourner "Somewhere", et Hank Moody campé par un David Duchovny au volant de sa décapotable.

#6 La carte et le territoire, Michel Houellebecq

"Moi, Frédéric B., personnage de roman." Houellebecq publie La Carte et le territoire, et fait de Beigbeder un personnage : "le Jean-Paul Sartre des années 2010." L'occasion pour l'écrivain de revenir sur l'ensemble des titres dans lesquels il apparaît tout en réalisant une critique éclairée de roman de Houellebecq.


#7 The Great Gatsby, Scott Fitzgerald

Source d'inspiration et héros séculaire, Fitzgerald, c'est une flopée de mondanité, une mort jeune et des romans générationnels qui ont traversés les âges. Particulièrement The Great Gatsby, tellement éculé qu'on le connaît par coeur de la première à la dernière phrase, qu'il s'invite dans d'autres romans à la sauce de l'écrivain, qu'on ne cesse d'utiliser et de réécrire.


#8 Californication

Entre Carrie Bradshaw, l'héroïne sur Manolo de Candace Bushnell, et Hank Moody, l'écrivain maudit qui hante Sunset Boulevard le nez poudré et une page blanche sur son siège passager, le personnage de l'écrivain a le vent en poupe dans les séries et la littérature. "C'est le meilleur héros de série possible : il boit, il est seul, il doute, il se gratte la tête, il est fauché, il est libre, il fait n'importe quoi, il ne va pas au bureau, il voyage, il lit, il souffre, il est sarcastique, il séduit les femmes mariées."


#9 Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos

Paris, Novembre 2015. Après l'insouciance et la fête, l'état d'urgence, la guerre. Une guerre à la Marquise de Merteuil : une guerre lasse que raconte Beigbeder avec les remous d'un bouleversement encore trop frais, et son indéfectible dérision.


#10 If, de Rudyard Kipling

Dans cette chronique nostalgique, Beigbeder réécrit le célèbre poème de Rudyard Kipling à la sauce XXIème siècle, à coup de Moscow Mule et de #MeToo. C'est tendre, drôle, intelligent. Bref : à lire absolument !


Tu peux découvrir les premières chroniques de Frédéric Beigbeder juste ici !



en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY