Goldman Sucks, Pascal Grégoire

Dans la catégorie « Roman catastrophe / Science-fiction économique aux frontières du réel », il était difficile de faire mieux que Comment j’ai liquidé le siècle, deuxième roman subversif de Fleur Vasseur qui fait imploser Wall Street. Pourtant, Goldman Sucks, premier roman de Pascal Grégoire, se bat vraiment très bien.



Goldman Sucks, premier roman coup de poing


Du jour au lendemain, Corentin Pontchardin perd tout. Entre la crise des subprimes qu'il vit de plein fouet au Ministère des Finances, et sa propre crise de la quarantaine qui distord son couple, celui qui conjuguait avec succès vie professionnelle et vie privée voit son monde s’écrouler. Du golden boy au mauvais père, la chute est d'autant plus dure qu'elle est inattendue.


Ni une, ni deux, Corentin embarque toute sa petite famille - ex-femme en colère, enfant, beau-papa un peu timbré et belle-maman qui se remet à peine d'un AVC destructeur - dans une épopée folle pour détruire la banque qui a causé sa perte, la toute-puissante Goldman Sachs.


Roman familial, entre politique et feel-good


Loin des romans qui mettent l'accent sur les enjeux politiques de la finance, Goldman Sucks plante son décor à Wall Street mais traite le sujet avec une tendresse et un humour presque feel-good. Via un portrait de famille épatant, Pascal Grégoire nous emmène davantage dans une aventure un peu barrée que dans un thriller politique, et cela fonctionne très bien.


Drôle, atypique, déjanté et sans complexe, Goldman Sucks nous fait présente un famille pas tout à fait comme les autres. Un père haut-fonctionnaire ultra rigoureux qui ne paie pas la cantine de sa fille... qui se retrouve donc au poste de police. Une mère qui pète un plomb, en plein pré-divorce, un beau-père qui ne peut plus payer la maison de retraite de sa femme, et une belle-mère gentille mais complètement à l'ouest. Quand la joyeuse bande file outre-Atlantique pour mettre un coup de pied au cul à une banque sans scrupule, tous les éléments sont réunis pour une épopée drolatique et malicieuse. Pascal Grégoire attaque des sujets difficiles comme la finance, la misère ou la maladie sous le prisme judicieux de l'humour et signe un roman positif et jubilatoire.


Découvre les premières pages

de Goldman Sucks juste ici !





en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY