Lève-toi et charme - Clément Bénech

« Alors que la rame de métro arrivait à quai et que je devais y monter, Dora m’embrassa sur les lèvres et s’enfuit. Plus tard, dans la soirée, je lui écrivis un message : 

MOI – Tu m’as embrassée sur le bouche. DORA – C’est comme ça que les Russes se disent bonjour et au revoir, entre amis. MOI – Tu es russe ?

Pas de réponse. »

Qui se lève et charme, chez Clément Bénech ? Certainement pas ses narrateurs, ni dans son premier livre, L’été slovène, ni dans ce second roman qu’il publie chez la prestigieuse Flammarion.

Son énigmatique narrateur dont on ne connait pas grand-chose, sinon qu’il est caractérisé par un flegme incroyable et un côté un peu looser, se laisse porter au gré des pages, se laisse emporter dans une aventure où il ne figure jamais vraiment le héros, où il sublime la passivité tout en parvenant à concentrer l’action.


Comme un Pierrot mon ami du XXIème siècle, la vingtaine bien entamée, pro de la procrastination, avide de voyages et de découvertes, le narrateur se voit gentiment congédié à Berlin par son Directeur de thèse, soucieux de cet énorme poil dans sa main. Ce qui devait être pour lui la ville de la solitude se transforme pourtant en une exploration palpitante au gré de ses rencontres impromptues avec Dora, une jeune femme mystérieuse, un peu siphonnée, carrément magnétique, qui accroche lecteurs et narrateur du même coup. Entre Annabelle, sa copine que le temps du couple nous rend lisse, et Dora, l’imprévisible tornade transcendée par le goût de l’aventure, le cœur du narrateur vacille.


Dans Lève-toi et charme, Clément Bénech scrute les méandres de Berlin qui se fondent dans ceux des cœurs et se confondent aux sentiments de personnages idiosyncratiques, attachants et terriblement bien malmenés. Une tension douce qui grimpe jusqu’à la dernière page, ponctuée d’un art de la formule bien travaillé et d’une délicate poésie qui s’accroche à un phrasé recherché mais accessible. Une lecture facile, entraînante, jolie. On aurait presque envie de dire : charmante.

en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY