L'algorithme du coeur, Jean-Gabriel Causse

Et si Internet se transformait soudainement en intelligence artificielle ? 



Dystopie & bons sentiments


« Chaque jour, j’achemine 800 000 millions d’e-mails, je publie 100 millions de photos sur Instagram, 5 millions de tweets, 3 milliards de Snaps, 4,5 milliards de likes sur Facebook. Je réponds à 6 milliards de requêtes sur Google. Et ce qui me demande le plus d’efforts : je vous aide à regarder plus d’un milliard d’heures cumulées de vidéos chaque jour, rien que sur YouTube. Vos sollicitations ne font qu'augmenter. Ne serait-ce que le 1er janvier 2018, vous avez envoyé 75 milliards de messages sur WhatsApp. Résultat : vous passez maintenant l’équivalent de deux ans de votre vie en ma compagnie. »

.

Ne vous laissez pas avoir par le titre un peu niaiseux de ce roman haut en couleur. Pas de romcom foireuse sur fond d’espionnage et de hacking ici, mais un récit atypique qui tend vers la dystopie - enfin, une dystopie dans un futur très très très trèssss lointain.


Le pitch


Et si, demain, Internet se réveillait soudainement, et était en réalité devenu une intelligence artificielle ? C’est le postulat de départ de L’algorithme du coeur : Internet a désormais une conscience, capable de réfléchir, de prendre des décisions et d’agir. Avec toutes les données du monde en tête - y compris les plus confidentielles et les plus sécurisées - que va-t-il en faire ?


C’est Justine, petite frenchie expatriée à Brooklyn, qui débusque le pot aux roses en hackant le gouvernement américain et en observant les missiles du monde entier être projetés dans l’océan. Se lance alors une course contre la montre, sur fond d’éducation, de deep learning, de guerre mondiale, de chatons et un peu de sexe aussi. Avec une question essentielle : et si Internet était une IA super-puissante, comment réagirait le monde ?


Le verdict


Entre une cavale folle, un roman d’espionnage qui s’immisce dans la géopolitique, un art de la guerre 2.0, une fantasmagorie pleine de bons sentiments sur l’IA et les nouvelles tech, le roman est honnêtement hyper prenant, genre page-turner impossible à reposer.


💜 Son point fort : une intrigue hyper entraînante, une thématique assez peu traitée encore, et qui répond finalement à une tonne de fantasmes sur l’IA, en restant du côté positif de la barrière.


💔 Son point faible : Les libertés que le récit prend avec la réalité. L’IA qui a soudain conscience d’elle-même et qui devient plus puissant qu’un humain, c’est un mythe, une peur, mais TRÈS loin d’être une réalité envisageable.

.

« Aucun autre animal sur cette planète ne recherche un territoire plus grand que celui nécessaires à son alimentation, aucun mêle n’est attiré par plus de femelles que celles qu’il peut honorer. C’est le propre de l’homme. Il n’est jamais venu à l’esprit de dauphins, de cochons, de corbeaux ou de poulpes, qui ont une conscience probablement aussi développée que la vôtre, de lever une armée pour exterminer leurs congénères. Vous êtes la seule espèce vivante à avoir inventé la guerre. »


Tu peux retrouver les premières pages

de L'algorithme du coeur juste ici !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY