Le discours, Fabrice Caro

Le roman qui dit les dîners de familles, les injonctions sociales qui nous font chier et la difficulté de passer 4h30 à table pour manger une dinde un jour de fête sans s'étriper sur la politique ou une vieille rancoeur tenace.



Le discours


« Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. » Je ne vais pas vous mentir, Fabrice Caro m'a eue dès la fin de cette première phrase. Séduction en 20 mots : rapide, efficace. Le genre de phrase qui te laisse présager un huis-clos dévastateur, une bataille de piques entre Tatie Jeanette et Tonton Bernard, saupoudré d'un bon "et toi, toujours célibataire" entre le foie gras et les pommes dauphines, jusqu'à ce que la cousine timbrée, celle qu'on se farcit chaque année et qu'on déteste, qui insiste avec ses cadeaux DIY bios alors que tu as bouffé des barquettes de salade à 0,99€ pendant deux semaines pour lui payer son bijou super stylé... Je disais donc : alors que la cousine timbrée pète soudainement un boulon à la millième blague graveleuse qui ne fait rire personne et poignarde cousin Lucien avec un couteau à huîtres.


Le discours, c'est un peu comme ça, en légèrement moins dramatique. C’est un début de dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée et la maturité sentimentale d'un foetus de 38 semaines, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex - qu'elle a lu, mais auquel elle ne répond pas - entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres.


Loufoque et savoureux


Aussi court qu'hilarant, Le Discours ressemble aux pièces de Yasmina Reza : une langue simple et anodine montée en épingle jusqu'au bouquet final, des relations sociales disséquées lors d'un huis-clos explosif, et un enchâssement de récits qui composent le joyeux bordel d'un dîner de famille. C'est une logorrhée intérieure savoureuse dans laquelle se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques.

Tu peux découvrir les premières pages du roman juste ici !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY