Le match - Tapis rouge vs Va vers ta peur

Ces deux romans prennent le Festival de Cannes comme point de départ, et nous emmènent dans ses coulisses chacun à leur manière (très, très différente). L’occasion de faire un petit match, Cannes vs Cannes !


Tapis Rouge, Eric Garandeau


LE PITCH 💛 Imaginez un pays lointain aux mains d’un dictateur sanguinaire qui retient en otage le fils du ministre français de la Culture. Prenez sa fille, Oksana, une diva de la téléréalité aussi sexy que folle furieuse, dont le rêve est de décrocher la palme d’or à Cannes. Ajoutez un haut fonctionnaire gaffeur, prêt à tout pour récupérer l’otage, et qui se retrouve dans un champ de mines avec des barbouzes en embuscade. Pimentez le tout avec Gérard Depardieu en guest star, Jean-Pierre Mocky en conseiller technique, Poutine et Erdogan dans les seconds rôles. Vous obtiendrez un film tellement désastreux qu’il a tout pour devenir culte ! Surtout quand Michel Houellebecq et Jean-Luc Godard entrent dans la danse…


Entre Mister Bean et James Bond, Eric Garandeau, ex président du CNC et ancien vice-président du festival de Cannes, réussit le casting du siècle avec cette satire burlesque et savoureuse de la société du spectacle, ses coulisses et sa débauche. Il nous emmène derrière le tapis rouge, dans les rouages secrets de Cannes, dans les montagnes d'Europe de l'Est et dans les petits papiers de la géopolitique. Cocasse, bourré de suspense et de coquinerie, avec une bonne dose d'humour et d'actions, Tapis rouge est un roman dense et savoureux - très dense, et très savoureux. À lire absolument !


Découvre les premières pages du roman juste ici !


Va vers ta peur, Caroline de Surany


LE PITCH 💛 Ça commence par l'effervescence de Cannes - les tenues, le maquillage, tout ce qui précède la montée des marches. Caroline a fait carrière dans la mode, mais après une ballade de plus sur les marches les plus médiatisées du monde, la réalité la rattrape : la vacuité des catwalks, le milieu de rapaces dans lequel elle évolue, son bonheur sans cesse feint devant les photographes et les dressings. Commence alors une grande quête au bout du monde pour découvrir qui elle est vraiment et ce qu'elle souhaite faire de sa vie, avec 3 tenues pour 3 mois et pas d'autre choix que d'être seule avec elle-même.


Le roman avait tout pour me plaire : des débuts à Cannes, un "wake-up call" et un changement drastique de vie - le genre de remise en question qu'il est bon de découvrir. Et puis très vite, on tombe dans le cliché. D'abord, une critique acerbe de la mode et du manque de sens du secteur, non seulement éculée mais aussi un brin culpabilisante. Ensuite, le voyage initiatique - en Inde, bien sûr. Malgré un incipit romancé, on tombe très vite dans les travers du développement personnel... Et si vous me connaissez un peu vous savez que je déteste ça, cette façon de s'adresser à son lecteur et d'enfiler les lieux communs, ce n'est vraiment pas pour moi.


Néanmoins, si vous aimez le genre "développement personnel", Va vers ta peur reste un bon roman : on sort des "10 conseils pour être heureux" que l'on trouve habituellement dans ces rayons, et son aspect autobiographique a le mérite de donner à lire une vraie tranche de vie.


Découvre les premières pages du livre juste ici !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY