Les bookstagrammeuses - Saison 3

Pour la 3eme année consécutive, elles sont de retour. Avec toujours plus de manies, d’ego, de coups de gueule et de premier degré.

Voici dix nouveaux portraits croquignolesques de bookstagrammeuses, cuvée 2021.


Celle qui... a découvert TikTok


C’EST QUI ? • Plus volubile, tu meurs. Pour elle, Instagram rime moins avec Instantanéité qu’avec opportunisme. Elle a abusé des sondages, elle a poncé IGTV, elle met 18 gifs par story et utilise l’option “question” à outrance pour des jeux rigolos qu’elle a pompé ailleurs. Elle avait aussi tenté booktube, mais bon, trop compliqué d’émerger sur une plateforme déjà ultra compétitive quand on est pas un as du montage et qu’on a rien d’incroyablement nouveau et cool à dire.

Et puis elle est tombée dans le trou noir de l’enfer : elle a découvert TikTok. C’est comme les reels en plus facile, parce que non seulement elle n’a pas besoin que tout soit beau, mais en plus elle n’a qu'à reprendre les trends les plus cools puisque c’est le principe même du réseau. Certes, il a fallu qu’elle regarde 3 vidéos YouTube pour comprendre comment utiliser les effets et comment faire des transitions - et on ne peut pas vraiment dire qu’elle maîtrise - mais depuis qu’elle a posté sa première vidéo, elle ne s’arrête plus. Elle réutilise toutes ces chansons que tu peux plus voir en peinture, fait challenge sur challenge, tente le virage de l’humour et se vautre assez lamentablement.

Elle s’imagine déjà en star de TikTok et multiplie les #foryou #fyp en rêvant du jour où, elle aussi, percera dans le royaume de la GenZ. Elle essaie, on ne peut pas lui enlever ça. Le problème, c’est que quand tu n’as rien à dire sur un réseau, tu n’auras sans doute pas plus à dire sur un autre.

SIGNE DISTINCTIF • Elle est passée du côté obscur : elle passe désormais plus de temps sur Tiktok que sur Instagram.



Celle qui... fait du trafic de SP sur Vinted


C’EST QUI ? • Il y a quelques semaines, elle était incapable de se séparer d’un seul livre. Mais depuis qu’elle a compris que Vinted était plus intéressant pour elle que de tout refourguer à Gibert ou Momox, elle a légèrement changé son fusil d’épaule. Il faut dire qu’elle n’a pas un 300m2, tu comprends, elle n’a pas la place de garder toooous les livres qu’elle reçoit.

Pourtant, tu sens bien qu’il y a un hic. Elle assume - mais qu’à moitié. Elle t’annonce en grande pompe qu’il y a des nouveautés sur son Vinted, mais elle n’en donne jamais publiquement ni le nom, ni le lien. D’ailleurs, pas la peine de chercher son InstaName là-bas - elle s’y cache avec un pseudo à dormir debout, du genre PetiteLolodu13, soit-disant créé bien avant son blog. Elle vend les grands formats 15€ alors qu’elle ne les a pas achetés, et en plus elle grogne quand on essaie de négocier. Le plus rageant ? C’est qu’elle ose faire la leçon en story.

Mais rassure-toi - karma is a bitch, et sur Vinted, les bitchs sont légion.

SIGNE DISTINCTIF • Elle chronique son dernier “coup de cœur” à 14h25, elle le met en ligne sur Vinted à 14h30.


Celle qui... pense que c’était mieux avant


C’EST QUI ? • Elle a un sacré CV à son actif. Après quelques années à diriger la milice anti-rémunération, elle a mené une croisade contre les achats de followers, et peut se targuer d’avoir lancé le MRUC - Mouvement des Revendications Ultra-Classicistes - qui s’érigeait contre toute tentative de révolte aux codes éculés du bookstagram 2015 (fleurs séchées, plaid & flatlay only SVP). Son dernier cheval de bataille ? Les reventes de SP sur Vinted, bien sûr.

Dernier bastion de la première génération de bookstagrammeurs, elle est victime du syndrome de l’âge d’or : pour elle, c’était mieux *avant*. Avant les SP, quand les blogueurs achetaient tous leurs livres, avant les vidéos, les reels et les IGTV, avant les contenus putaclics et les instagrammeurs qui s’improvisent mannequin d’un jour. Avant, quand les évènements étaient des moments intimes et privilégiés, et non pas une foire aux blogueurs. Bref, *avant*, quand il suffisait de faire une chronique et une photo ultra simple - quand Bookstagram était *authentique*, tu vois ?

SIGNE DISTINCTIF • Elle t’unfollow, mais elle te parle comme si vous étiez les meilleures copines dès que tu la croises à un événement littéraire.

.


Celle qui... a des étagères Teebooks


C’EST QUI ? • Oh ouiii, tu la connais bien celle-là, hein ? Elle a les mêmes étagères que tout Bookstagram, elle t’en vante les mérite en public même si, en privé, elle t’avoue qu’elle n’aurait jamais mis ce prix là pour ce produit là. Elle n’aimait pas trop la marque avant d’être contactée - elle en avait surtout marre de voir les mêmes bibliothèques sur tous les comptes qu’elle suivait. Mais en fouillant sur le site, elle a miraculeusement trouvé un produit peu choisi par les instacopines - et surtout, elles lui ont été offertes, alors c’est sûr qu’elle les a tout de suite trouvées plus jolies, tu vois.

SIGNE DISTINCTIF •Elle est tellement sympa qu’elle te propose 2 concours par an pour remporter les mêmes étagères qu’elle.


Celle qui... essaie de te refourguer son roman


C’EST QUI ? • Elle a immortalisé la signature de son contrat dans un post, teasé son éditeur pendant des mois à coup de “trop hâte de vous parler de mon gros projet secret” comme si elle était YouMakeFashion et qu’elle sortait sa collab avec Monoprix, et a contacté tous ses copains pour leur proposer son SP en avant-première.

Elle est devenue copine avec des gens qu’elle détestait pour mieux assurer la promo de son bouquin, et elle reposte en masse tout ce qui parle d’elle de loin ou de près. Elle t’envoie régulièrement des messages et des commentaires un peu subtiles pour essayer de t’amener à lire son bouquin qui ne t’intéresse pas du tout et, fatalement, à force d’éviter la confrontation, tu finiras par ne pas y couper : tu sais qu’elle sera pendue à ton compte si tu dis oui, et qu’elle te blacklisteras à vie si tu dis non. #choquayetdeçue

SIGNE DISTINCTIF • Elle se glisse dans tes MP avec ce message : "Ça te tente de lire mon roman ? Je te l’enverrai avec plaisir ! Surtout, n’hésite pas à me dire non si ce n’est pas le cas, aucun souci, je comprendrai complètement.”



Celle qui... fait son auto-promo


C’EST QUI ? • Ça faisait environ une minute et demi que personne ne s’était plaint de l'algorithme d’insta - ouf, elle est là pour réparer cela ! Il faut dire qu’en ce moment, personne ne voit ses posts, tu comprends, toi aussi ça te fait pareil ? Non ? Comment ça “remettre en question son contenu” ? Non, si tu pouvais juste partager son post, pour lui donner un peu de visibilité, ce serait génial.

D’ailleurs, elle vient de publier son roman auto-édité, et elle adorerait que tu le lises et le chroniques, ça te tente ? C’est un super roman feelgood que tu vas adorer, ses bêta lecteurs l’ont tari d’éloges. Ah tu ne lis que des polars ? Même, il vaut le coup d’oeil.

Au fait, elle ne fait jamais ça, c’est vraiment exceptionnel, mais elle vient de créer un tout nouveau compte - tu pourrais la suivre et le partager stp ?

Mais oui, c’est bien elle, tu l’as reconnue : elle ne te connaît pas vraiment mais elle *adore ton compte*, se trompe de prénom une fois sur deux et veut te refourguer tout ce qu’elle a en stock - roman, goodies, nouveau compte, démaquillant - contre un peu de visibilité. Tu peux bien l’aider non ? Après tout, c’est ce que font les blogueurs non ? Ah il faut forcément venir d’une grande maison d’édition ou te rémunérer pour avoir de la visibilité ? Pfff, vendue ! Les blogueurs, c’est plus ce que c’était.

SIGNE DISTINCTIF • Tantôt elle encense les blogueurs qui aiment son roman, tantôt elle défonce ceux qui la rembarrent.



Celle qui... va peut-être supprimer son compte


C’EST QUI ? • Elle fait ce tout dernier post pour annoncer qu’elle va supprimer son compte. Elle n’a plus le courage de passer autant de temps à lire et à créer du contenu pour aussi peu de résultats, tu comprends ? Les likes ne sont pas au rendez-vous, les éditeurs non plus - et quand elle voit tous ces contenus moins bons que les siens qui récoltent tant d’amour, vraiment, elle ne comprend pas. Elle mérite mieux ! Elle mérite plus !

C’est l’évolution darwinienne de sa cousine germaine qui poste des selfies légendés “pas mon meilleur profil mais on fait avec ce qu’on a”.

Alerte rouge ! La saison de la pêche (au compliment) est lancée plus tôt que prévu. Elle t’a lancé un filet piégeux, et tu n’as plus le choix : soit tu l’ignores, elle le saura et elle ne l’oubliera jamais, soit tu cèdes et tu y vas au lance-flammes, tu sors les rames et tu laisses le commentaire de la mort qui tue pour essayer de la remotiver, pour sauvegarder votre instamitié et ce petit égo fragile en quête d’approbation, de gloire et de reconnaissance.

Qui se dévoue pour lui dire qu’on s’en fout ?

SIGNE DISTINCTIF • Elle ne supprime j a m a i s son compte.


Celle qui... est noyée sous les MP


C’EST QUI ? • A l’écouter, le compteur de sa messagerie ne réussit pas à descendre sous le +99. Elle s’excuse en permanence de ne pas avoir pu répondre à tes messages, comme si c’était une resta internationale. Le hic, c’est que c’est pas EnjoyPhoenix - elle culmine à quelques milliers d’abonnés (et c’est déjà super !) et elle n’a pas l’air de générer autant d’engagement de Kylie Jenner non plus. Peut-être que si elle passait un peu moins de temps à le crier à qui veut l’entendre, et un peu plus à essayer de lire ses messages, ça irait mieux, non ?

SIGNE DISTINCTIF • La rumeur dit qu’elle s’envoie des réponses à ses propres questions et les partage en story. Pas facile de gérer toutes ces personnalités en elle, tu comprends.


Celle qui... te fait complexer


C’EST QUI ? • Elle a 3 enfants de 2, 7 et 14 ans, un chat, un chien, deux tortues et un job à temps plein où elle gère une équipe de 70 personnes dans une boîte du CAC40. Non seulement c’est une épouse modèle, une mère ultra-présente, et une boss géniale, mais en plus d’être une femme accomplie et carrément canon, elle trouve le temps de lire 3 romans par semaine et de les chroniquer quasi en temps réel, quand toi tu galères à t’occuper de ton chat, de tes plantes et de ton job d’assistante mal-payée tout en t’astreignant à 2 maigres chroniques par semaine - et encore, quand tu as le temps. Mais comment fait-elle ?

Et oui, la femme parfaite est sur bookstagram, et elle te fait complexer avec ses bains incroyables, ses weekend à la campagne toutes les 3 semaines, ses enfants propres et calment qui lisent tout le temps. Quand elle se balade, elle est toujours dans les spots les plus canons et les librairies les plus cools. Non seulement elle est parfaite, mais elle a l’outrecuidance d’avoir de la chance.

SIGNE DISTINCTIF • Elle trouve les plus jolies boîtes à livres *par hasard*, quand toi tu n’en vois jamais une seule tout court.



Celle qui... est adepte de la théorie du complot


C’EST QUI ? • Il faut dire que sur Bookstagram, on nous cache beaucoup de choses.

Elle arpente les commentaires pour voir ceux qui répondent uniquement par des émojis - c’est sûr, ils automatisent leurs commentaires. Elle sait mieux que le chargé de relations presse/marketing à qui les SP sont envoyés, et elle a même une théorie *bulletproof* sur le nombre d’abonnés minimum requis pour recevoir un SP. Elle screen aussi méthodiquement les destinataires des fameuses black box de Noël gracieusement offertes par Albin Michel, compte combien ont été envoyées, vérifie le nombre d’abonnés de chacun et se targue même d’un petit mail à l’éditeur parce que franchement, elle elle a moins d’abonnés qu’elle et son contenu est franchement moche. Cépazuste.

SIGNE DISTINCTIF • Elle a tellement d’audace que tu ne peux pas pas croire qu’elle existe vraiment. Légende urbaine ou vraie bookstagrammeuse ?

Celle qui... harcèle l’auteur pour un SP


C’EST QUI ? • Elle se damnerait pour un SP… Mais de façon plus ou moins subtile. Parfois, elle y va franco - elle tente le MP à l’auteur car l’éditeur ne lui répond pas et qu’elle espère que l’auteur se démène pour avoir plus de chroniques, elle insiste, relance, harcèle sans vergogne parce que, quand même, elle travaille gratuitement pour lui faire de la pub, il pourrait quand même se bouger un peu pour lui envoyer son SP, non ?

Parfois elle y va plus en douceur, ambiance je me réabonne puis je me désabonne pour te rappeler que j’existe et que tu pourrais m’envoyer ton bouquin. Souvent, elle se fend d’un commentaire de félicitations lorsqu’un nouveau roman est publié, dans l’espoir que tu percutes enfin et que tu lui envoies, ce foutu SP, nom de dieu.

SIGNE DISTINCTIF • Elle commente, partage, relance, supplie... mais ne s’abonne jamais.


Celle qui... ne se reconnaît pas dans Les Bookstagrammeuses


C’EST QUI ? • Elle a adoré tout lire, qu’est-ce qu’elle a ri ! Tu lui as vraiment offert une bonne tranche de rigolade, franchement merci. ça fait du bien d’avoir un peu de recul comme ça. Par contre elle doit t’avouer qu’elle est vraiment choquée, ça existe vraiment, les bookstagrammeuses comme ça ? C’est pas possible, elle doit vivre *dans un monde de bisounours* car elle n’a jamais vu ça !

Mais elle se reconnaît quand même dans un des portraits, elle a un peu honte… Mais si, tu sais, le portrait le plus inoffensif ! Celui de la femme parfaite par exemple. Ah, là, elle se reconnaît bien hein !

On lui dit que nous on la reconnaît dans tous les autres aussi ?

SIGNE DISTINCTIF • Tu le sais, elle sait que tu sais, et tu sais qu’elle sait que tu sais. Mais pour la paix des ménages… :)