les bookstagrammeuses

Portraits croquignolesques de bookstagrammeuses et de leurs petites manies qu'on adore détester. Prépare ton plaid, ton thé et ton second degré !


on connaît tous une bookstagrammeuse qui est la pire commère de la communauté

C'EST QUI ? « Bon, je te le dis à toi, mais tu le dis pas, hein ? » ou alors « quelqu’un m’a dit qu’il faisait caca sur les services presse, mais je peux pas te dire qui ». Ça te rappelle quelque chose ? Mais ouiiii, elle se glisse dans tes MP avec des flash info top secrets toutes les semaines. La meuf, c’est la BFMTV de bookstagram - première sur le potin, surtout quand le potin est tellement énorme qu’il n’y a vraiment qu’elle qui y croit. À l’écouter, tout bookstagram se fait un double SMIC par mois en revendant les SP qu’ils ne lisent même pas et en faisant des partenariats beauté alors qu’ils sont influenceurs littérature omagad tu te rends compte ? Obsédée par les comptes des autres, elle ferait mieux de passer un peu plus de temps à créer du contenu et un peu moins à scruter ses voisins - vraiment, tout le monde en sortirait gagnant.


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Plus tenace que des punaises de lits, elle revient perpétuellement à la charge. Tu n’as que deux solutions : soit tu ris de ses révélations grandiloquentes en imaginant la couv de Voici version Insta, soit tu ne lui réponds que par des émojis - elle finira bien par se lasser, non ?

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… achète des livres parce qu’ils sont jolis


C'EST QUI ? C’est une adepte des contemporains, mais elle s’offre de temps un temps un classique qu’elle ne lira pas. il faut dire que la couverture est superbe et que ça fera un très beau post Instagram, tu comprends ?

COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Bah, elle est vraiment inoffensive. Laisse-la donc faire ce qu'elle veut :)

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… est la spécialiste des coups de gueule

C'EST QUI ? Elle a l’impression d’être le Zorro des réseaux - elle est pas comme tous ces vendus elle, elle ose, madame, elle dénonce ! Ce bouquin qui lui a été offert ? C’est une daube et elle va le dire haut et fort, puisqu’elle n’a de comptes à rendre à personne.

Mais oui, tu la reconnais : elle agite sa liberté d’expression comme un étendard et l’utilise pour justifier le buzz sur lequel elle fait sa petite affaire. Elle est casse-couille, c’est vrai, parce qu’elle crache en permanence sur tout et n’importe quoi. Mais en vrai, elle est plutôt maligne aussi : elle a compris que ce qui marchait sur Insta, c’était le négatif. Que plus la critique était outrancière, plus les autres se sentaient obligés de réagir. En fait, il suffirait de dire « JE SUIS SCANDALISÉE ! CE LIVRE EST GÉNIAL ! » pour capter l’attention. Ça me coûte de le dire, mais elle pas tort.

COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • J’aimerais dire qu’il y a une manière douce, mais je ne vois que la manière forte : utilise la sacro-sainte fonctionnalité qui te permet de masquer ses posts, ses messages et ses commentaires sans qu’elle le sache, et tu seras enfin tranquille.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… a lu Marc Levy mais n’assume pas


C'EST QUI ? Quand tu l’écoutes, Proust est le dieu de la littérature, Beigbeder, son fantassin, et Marc Levy, une paillasson. C’est un peu la version Bookstagram de Télérama : elle aime lire, mais ce qu’elle aime encore plus, c’est l’image que ses lectures donnent d’elle. Pourtant, si tu fais un tour dans sa bibliothèque, tu trouveras, quelque part, bien cachés derrière la collection Blanche de Gallimard, les premiers romans de Marc Levy…


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • En l’ignorant.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… a pris la grosse tête


C'EST QUI ? Elle reçoit des kilos d’amour à chaque post, tout le monde lui dit qu’elle est géniale, elle reçoit les SP en avant-première, elle est invitée dans toutes les meilleures soirées et les marques la contactent car elles adoooorent son contenu (même si elles ne le regardent pas) - franchement, faut la comprendre, le champagne, ça peut vite monter à la tête.

COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Pour le bien commun de bookstagram, fais-la redescendre.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… fait un million de stories pour dire 3 phrases


C'EST QUI ? Ohhh ouiii tu la connais celle-là. Elle est tellement persuadée que ce qu’elle a à dire est extraordinaire qu’elle met 18 slides à te sortir sa phrase. Quelqu’un peut-il se dévouer et lui dire que, vraiment, tout le monde s’en fout ?


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Swipe à droite et passe à la personne suivante. La prochaine fois, elle n’aura qu’à être plus synthétique.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… aime bien piquer les idées des autres


C'EST QUI ? Tu fais choisir tes lectures en sondage ? Elle aussi. Tu décides de découper tes livres ? Elle aussi. Tu fais des devinettes avec des emojis ? Elle aussi. Des fois, tu te dis que si tu sautais d’une falaise, elle le ferait aussi. La nana a l’imagination d’un poulpe mort et pique toutes tes idées les unes après les autres. Et avant même que tu ne t’en rendes compte, tout le monde le fait et personne ne sait que cette brillante idée venait de toi ! Quel scandale ! En plus, elle réussit tellement à s’insérer dans les initiatives des autres qu’elle finit presque par se les approprier. Je sais, c’est vraiment relou.


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Tu peux lui envoyer un MP cinglant, ou pire, mettre un commentaire passif-agressif qui lui rappellera que cette brillante idée est la tienne, au risque de passer pour une grosse rageuse. Ou alors tu peux fermer les yeux, respirer un grand coup, et voir le verre à moitié plein : les autres aiment tes idées, c’est plutôt bon signe non ?

Et si, vraiment, t’as déjà bu la moitié du verre… détends-toi quand même. Tout le monde fait plus ou moins la même chose, et ton idée brillante, il y a de grandes chances qu’elle ait été trouvée par quelqu’un d’autre avant toi.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… est la PPDA des chroniques


C'EST QUI ? Plus rageante que celle qui manque d’imagination - celle qui plagie tes chroniques. Putain, tu lui ferais bouffer sa bibliothèque ! Toi t’es là, t’as fait ta petite chronique et ça t’a pris deux heures, plus deux heures sur la photo, tu postes, t’as que 18 likes. Elle, elle arrive, tranquille détente, elle reprend tout presque mot pour mot et BAM ! 18 000 likes ! Ça fout les nerfs, non ?

COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • En lui posant la question en privé, déjà. Il y a de grandes chances que ce que tu prends pour un plagiat ne soit en réalité qu’une uniformisation des contenus, naturelle sur les réseaux sociaux.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… a des petites manies borderline qui font grincer les dents des autres

C'EST QUI ? Tous les commentaires qu’elle poste sont des emojis parce qu’en fait, ce n’est pas elle, mais des robots qui le font à sa place. Elle a 12 000 likes par post mais pas plus de deux commentaires. Elle achète l’amour des autres et elle a plus de Turcs dans sa communauté que d’adeptes des livres. Bref, tu l’as reconnue : c’est ta fake influenceuse préférée. Tu te dis que si elle dépense un SMIC par mois pour feindre sa portée, c’est qu’elle doit en récolter au moins le double grâce à des partenaires un peu naïfs qui sponsorisent ses posts, alors que toi tu rames, avec ta vraie communauté un peu avare en likes et tes fins de mois difficiles. C’est vraiment trop injuste.


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Aie, celle-là, je crois que tu ne t’en débarrasseras pas. Et peut-être d’ailleurs que c’est l’occasion de te demander pourquoi tu as tant envie de t’en débarrasser… Le mieux que tu puisses faire, si tu n’approuves pas ses méthodes, c’est de ne plus la suivre.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… t’agresse la rétine à chaque nouveau post


C'EST QUI ? Il y a trois catégories d’instagrammeurs : ceux qui se foutent des visuels et qui restent nature peinture, ceux qui aiment ça et qui bichonnent les 158 versions de la même photo pour arriver au cocktail parfait de contraste, exposition & chaleur. Et il y a ceux qui donnent vraiment tout pour concocter leur plus belle image, mais qui ont autant de sens esthétique qu’une brebis égarée.


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Prends un xanax, détends-toi, ça va passer.

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… te saoule tellement que tu meurs d’envie de te désabonner… Mais tu n’oses pas passer le cap

C'EST QUI ? À chaque fois que tu la vois apparaître dans ton feed, ça te soulève l’estomac. Peut-être que c’est son contenu que tu détestes - encore une photo de chat avec un plaid et une tasse de thé, tellement original - ou peut-être que c’est sa gueule que tu ne peux plus voir en peinture. Peut-être même que c’est la tournure de ses posts qui te file une crise d’urticaire à chaque fois. Mais voilà, dès qu’elle pointe le bout de son nez, tu roules des yeux si violemment qu’on dirait l’exorciste. Tu te désabonnerais, si tu étais sûre que dans les cinq minutes qui suivent, tu n’aurais pas un petit MP qui te lancerait avec amertume : « tu n’aimes plus mon contenu ? »


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • En prenant son courage à deux mains et en arrêtant de la suivre. Au pire, elle le saura. So what ?

on connaît tous une bookstagrammeuse qui… te like mais ne t’aime pas


C'EST QUI ? Ah, quel spécimen ! Elle te déteste, et tu le sais bien. Elle a son petit clan, vous ne pouvez pas vous pifrer. Elle critique le moindre de tes mouvements dès qu’elle peut, elle va même parfois jusqu’à dire aux éditeurs qu’elle ne comprend pas pourquoi ils travaillent avec toi, vu le contenu que tu produis. Alors qu’elle… Et pourtant, malgré sa façon de t’ignorer royalement à chaque nouvelle soirée presse, elle continuer de liker tes posts compulsivement. À ce jour, cette bookstagrammeuse reste un mystère que la science n’a pas encore percé.


COMMENT ON S'EN DÉBARRASSE • Si sa bipolarité te rend chèvre, le mieux, c’est encore de la masquer : tu ne verras plus aucune de ses notifications ou de ses commentaires. Crois-moi, ça te fera du bien.


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY