On ne meurt pas d’amour, Géraldine Dalban-Moreynas

« Il la regarde. Elle sent son regard qui ne lâche pas. Effleure sa jambe sous la table, regarde ses mains posées si près. Sent encore cette envie qui monte.

Même là, lui avec sa femme en face, elle est avec son homme qui me caresse tendrement le bras. Eux ne sentent que cette attirance chimique qui ne se contrôle pas. Ils contrôlent encore.

Il est tard, ils descendent se coucher. Elle l’ embrasse sur le pas de la porte. Elle pourrait presque jouir au simple contact de ses lèvres sur sa joue.

Nous sommes courant janvier. »


Le pitch


Géraldine a tout pour être heureuse. Trentenaire, journaliste, elle vient de se fiancer et d’emménager avec son amoureux dans un loft tout juste acheté et retapé. Jusqu’à ce qu’elle le rencontre…


Il vient d’emménager avec sa femme et sa fille dans l’appartement du deuxième étage en face de chez elle. Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre sous le porche de l’entrée. Il pleut. Elle le verra entrer à contre-jour ; elle sentira tout son corps se vider. Il la regardera en avançant ; il aura du mal à parler.


Plus tard, ils se diront que c’est sans doute à ce moment-là que tout a commencé.


On ne meurt pas d’amour c’est un roman sur ce point de basculement où tout peut commencer. c’est un roman qui prend au tripes. Un de ceux qui tordent le ventre, qui te happent dans la lecture de la première à la dernière ligne, qui s’immiscent dans ton cerveau, qui te font jouer le film en t'imaginant en actrice principale. Impossible de le lire sans penser à tes propres histoires foireuses tant le potentiel d’identification est fort, impossible de ne pas y lire tes propres histoires qui partent en vrille.


Une histoire d'amour qui part en vrille


C’est un fantastique roman sur le désir à l’état brut, le genre qui te prend dans tout le corps, qui te donne envie de foutre en l’air ta vie pourtant si bien rangée, de prendre des risques, de remettre en question tout ce que tu as construit jusqu’à présent au profit de ce sentiment unique ou quelque chose de bien plus grand que toi, que ton couple, que tous les univers te contrôle.


Avec un style simple, dépouillé, Géraldine d’Alban Moreynas conte une histoire contemporaine, de celles qui pourrait nous tomber dessus à chaque coin de rue, une histoire d’amour qui part en vrille, violente et dangereuse, qui échappe complètement au contrôle, qui bouleverse des vies. C’est une lecture dont on ne sort pas indemne.


Clique ci-dessous pour lire les premières

pages de ce roman !




en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY