Ordinary people, Diana Evans


Le pitch


Londres, 2008 - deux couples se retrouvent au carrefour de leur vie, à la lisère de la résilience où de l’explosion.


Melissa vient d’accoucher et ne veut pas que son bébé la transforme mais, sous le poids de son rôle de mère, elle disparaît peu à peur entre les couches et la pression qu’elle s’impose.


Son époux, Michael, l’aime… Mais panse la distance qui s’est installée entre eux à coup de coups d’un soir.


De l’autre côté du périph, la mort du père de Damian le pousse à mettre en doute sa famille, et propulse Stéphanie et leur trois enfants au bord de la crise - à moins qu’il n’y ait quelqu’un d’autre ? Est-ce un mauvais moment à passer, ou une crise durable qui fera tout exploser ?


Le verdict


Ce roman, c’est celui de la dernière chance pour deux couples au croisement de leur vie. C’est celui du quotidien, de la routine qui s’installe, c’est celui d’après le paiement des factures, quand le compte en banque fait la gueule et que ce qu’il y reste semble voler hors de nos poches. C’est le couple après la passion, c’est l’amour quand on vit ensemble, qu’on fait caca dans la même pièce et quand on ramène nos problèmes de boulot à la maison.


C’est un une plongée intime dans la parentalité et le mariage, dans le sexe et les reproches, dans l’amitié et le temps qui passe, et dans la fragilité de l’amour. Un roman plein de charme et de réalisme qui montre les épreuves que le quotidien nous impose - et comment on les surmonte… Ou pas.


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY