Pour un soir seulement, Thomas Raphael

Il y a des moments, comme ça, où rien ne t’inspire, où chaque roman que tu commences semble t”ennuyer, où les pages défilent et se ressemblent, où aucun récit ne parvient à t’accrocher, à t’embarquer avec lui. Ça m’est arrivé il y a un mois, face aux pages de Sérotonine, puis à celles des Gratitudes - deux romans qui ont fait un flop chez moi et qui ont bloqué ma soif de lire. Comment outrepasse-t-on la panne de lecture qu’on déteste et redoute ? ”Avec un roman qui te fait envie depuis des semaines”, m’a répondu @leclubdeslecteurs. J’ai donc fouillé dans ma PAL à rallonge, j’ai écarté les nouveautés, les romans noirs et les trucs trop sérieux pour dépasser ma panne, et je suis tombée sur ce Thomas Raphaël là, et je me suis souvenue à quel point j’avais dévoré ”La vie commence à 20h10”.


Pour un soir seulement


Ce roman, c’est une chouette petite parenthèse littéraire dans un monde de brut. Résolument feel-good, je le classerai quand même dans la catégories des lectures un peu plus légères que ses précédents romans - avec un peu moins d’épaisseur sociologique et un peu plus de clichés. Il n’empêche que dans le lot des feel-good Brooks, ça reste un très bon roman, là où beaucoup enfilent des clichés à tour de bras et désertent carrément quand il s’agit de surprendre le lecteur.


Le pitch


”Pour un soir seulement” suit les aventures d’une ”ex-petite grosse” qui a un peu trop intériorisé les moqueries du lycée et qui décide de se venger en adoptant le style de vie d’un sex-symbol alors même qu’elle apprend qu’elle va devoir passer sur le billard, et qu’elle a autant de chances d’y survivre que d’y rester. Mais ce serait quand même con de mourir avant d’avoir vraiment pris son pied, non ?


Un roman feel-good et attachant


Dans un enchevêtrement de péripéties parfois un peu attendues, mais qui ne perdent néanmoins rien en saveur, l’héroïne retrouve son premier amour, toujours aussi salaud, les pestes de son lycée, tue un chat par inadvertance et prend exemple sur sa cousine un peu frappée qui a certes quelques rondeurs mais qui n’a aucun complexe. Drôle, léger et hyper attachant !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY