Rien à voir avec l'amour - Claire Gallen

Rien à voir avec l'amour et un roman qui parle... d'amour - enfin, d'une certaine forme d'amour : inavoué, indolent, dysfonctionnel. En mettant en scène un triangle amoureux où les silences prennent beaucoup de place, Claire Gallen aborde avec intelligence et efficacité, les relations cyniques, les sentiments enfouis et les passions déchues. Le temps n'a aucune prise sur le roman, comme sur son lecteur. Puissant, poisseux, complètement addictif.




Le pitch


Dans la zone industrielle d’une ville en bord de mer, une boîte de nuit, le Mephisto, en fin de course, comme semble aussi l’être son patron, Samuel, un vieux beau arrogant et cynique. Au vestiaire se tient Sandra, une quadragénaire solitaire, enfermée dans un passé douloureux dont on ne sait rien. Cet été-là, surgit brutalement le troisième homme de ce qui fut un  trio, Rodolphe, ex-mari de Sandra et ex-ami de Samuel, déchiré quinze ans auparavant par la mort d’une enfant. Dans le souffre et la moiteur des calanques, les vieilles tensions ressurgissent à mesure que le lecteur enquête pour lever le voile sur le passé.


Rien à voir avec l'amour ?


Rien avoir avec l'amour, c'est un roman qui sent le sud - les pins, les cigales, un accent à couper au couteau. Dans la langueur des phrases étouffées par la chaleur, la moiteur de l'été de la Côte d'Azur transparaît à mesure que l'on s'enfonce dans une intrigue lancinante : doucement, mais sûrement.


Le roman ne fait ni dans le feel-good, ni dans le drame, ni dans l'amour, ni dans le pathos. Les émotions brutes se succèdent mais ne s'analysent pas, les actions s'enchaînent avec la lenteur estivale d'une canicule, mais l'histoire prend, indéniablement. À défaut d'être un roman qui passionne dès les premières lignes, Rien avoir avec l'amour nous séduit doucement. Le mystère d'un passé qui hante les personnage entretient la flamme avec un lecteur qui serait tenté d'aller voir ailleurs - et le jeu en vaut la chandelle.


Loin des artifices littéraires habituels pour garder le lecteur jusqu'à la dernière page, le roman met du temps à s'installer, mais réussit son pari : l'issue inévitable de ce trio malheureux est imprévisible mais ô combien entêtante, s'impose comme le moteur d'une

histoire qui prend aux tripes, qui s'accélère, et qui ne déçoit pas. Une plongée sous-marine dans les affres abyssaux et compliqués de la vie. À lire absolument.


Tu peux découvrir les premières pages

de Rien à voir avec l'amour juste ici !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY