Une fille sans histoire, Constance Rivière

« Progressivement, Adèle devenait l’intime de chaque victime, elle semblait se nourrir, grossir et grandir de toutes les histoires individuelles. Elle n’était plus seulement une jeune femme ayant perdu son ami, mais un être fantastique, mi-madone mi-Cronos, incarnation rêvée de chacun et dévoreuse d’histoires, prête à s’offrir en sacrifice à un monde en recherche d’icône. »



Le pitch


Cette fille sans histoire c’est Adèle, jeune, belle, errante, une fille qui attend que quelque chose se passe, qui attend de prendre de l’épaisseur, qui veut compter pour quelqu’un, quelque part. C’est Adèle qui vit en marge du Bataclan, qui voit le visage de Matteo sur les réseaux sociaux et qui décide de se greffer à sa disparition, qui veut ressentir l’effroi et la peine, elle aussi, qui veut trouver quelqu’un dans cette nuée de douleur fédératrice, qui veut appartenir à quelque chose.


Adèle devient alors la compagne de Matteo. Elle s’invente un lien, une rencontre, un premier baiser, des souvenirs, elle se ploie pour sa famille, pour leur être indispensable, pour s’inscrire, elle parle aux journalistes, prend les micros, affiche ses yeux tristes devant la caméra et berne le monde entier - jusqu’à ce que le doute naisse.


Un roman à vif


Il faut du courage pour lire ce roman. Du courage, et un paquet de mouchoirs.

Une fille sans histoire, c’est un roman à fleur de peau qui plonge dans les entrailles des 14 novembre. On n’y revit pas le Bataclan, mais on y revit l’après - la terreur, l’angoisse, les rues si vides, le silence, la gravité des visages et les sursauts permanents. Les familles des victimes, surtout.


Une fille sans histoire, c’est une cavale psychologique, haletante et bouleversante, c’est une immersion terrible dans l’angoisse, dans les murs de l’École Militaire, dans la douleur infinie, dans les fils et les filles perdues au Bataclan, dans l’effroi de ceux qui restent. C’est dur, parfois insoutenable, ça chamboule. Je vous mets au défi de le lire sans pleurer. Et d’en sortir indemne.


Vous pouvez lire les premières pages d'Une fille sans histoire juste ici !


en collaboration avec...

P.O.L.

plon

PRÉLUDES

presses de la cité

RIVAGES

robert laffont

stock

VERTICALES

ZULMA

  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Mails

©LolliothEque2018 / Tous droits réservés

Powered by HARD WoRK ONLY